Comment déboucher ou purger ma bombe de peinture ?

Publié le , par Pierre
Catégories :
guide des bombes de peinture

Les bombes aérosols sont des accessoires de peintures prisés en peinture professionnelle ou en street art. Cependant, savoir se servir d’un spray est, en quelque sorte, un art. Cet outil exige, en effet, une certaine connaissance afin de l’utiliser efficacement. Nous vous conseillons donc de bien suivre nos conseils pour bien utiliser une bombe de peinture.

Ainsi, avant ou après chaque utilisation, la peinture aérosol exige une purge du dispositif de diffusion. Comment s’y prend-on donc pour déboucher ou purger une bombe de peinture ? Dans cet article, nous vous montrons les techniques appropriées pour purger votre bombe de peinture.

Déboucher ou purger sa bombe peinture : comment faire ?

Comme nous le disions tantôt, la purge de l’aérosol est très importante. Vous vous demandez sûrement en quoi cette opération est si nécessaire.

Purger la bombe de peinture après chaque usage permet à cette dernière de rester opérationnelle pour les prochaines utilisations. En effet, la buse de la bombe aérosol a tendance à se boucher sous l’action de la peinture séchée. 

Ainsi, lorsqu’elle n’est pas débarrassée des débris, la peinture en bombe peut cesser de fonctionner. L’orifice de pulvérisation étant bouchée, lorsque vous actionnez l’embout, la peinture ne pourra pas se pulvériser.

Au regard des enjeux de cette opération, il en ressort que le débouchage de votre bombe de peinture est capital. Concrètement, comment y procède-t-on ?

Pour purger les bombes aérosols, commencez par couper un brin d’acier sur une brosse métallique. Localisez votre diffuseur puis tirez-le vers le haut. Vous verrez ensuite les conduits sous forme de petits trous. Ensuite, enfoncez le fil d’acier dans les extrémités du conduit afin d’y extirper les débris de peinture. Si cette action est bien menée, les caps se déboucheront. Votre bombe de peinture est ainsi purgée et prête pour un prochain usage.

brosse métallique pour purger une bombe de peinture
Brosse métallique avec un manche en plastique

Quelques astuces pour peindre correctement avec une bombe de peinture

Peindre avec une bombe n’est pas l’apanage des peintres. Vous pouvez aussi y parvenir en suivant les bonnes étapes.

Avant de peindre ou de repeindre sur tous supports, il est important de mettre un apprêt avant l’application de la peinture. Quel que soit le type de peinture (peinture acrylique ou peinture époxy), la sous-couche est le gage d’une finition brillante. 

Grâce à son pouvoir couvrant, les surfaces peintes sont à l’abri de la rouille et de la corrosion. La sous couche corrige également les rayures sur toutes les surfaces et garantit le séchage rapide de l’ouvrage peint.

De même, en présence d’apprêts, la surface est résistante contre les chocs et les intempéries. La sous couche est un antirouille pour les métaux ou les pièces métalliques comme la carrosserie. C’est le cas du Bi-composant reconnu pour sa protection anticorrosion sur les objets ferreux à relooker.

Par ailleurs, l’importance d’un apprêt incolore ne se limite pas à la bombe de couleur. La sous couche est aussi nécessaire pour la peinture acrylique, les pigments, les résines, la peinture fluorescente pour signalisation, la peinture plastique, la peinture déco ou la peinture émail. Dans ce cas, on pose l’apprêt avant de mettre plusieurs couches de peinture pour recouvrir la surface à peindre pour une finition brillante.

Brièvement, la peinture antirouille est efficace sur toutes les surfaces et avec n’importe quel type de peinture. Que ce soit le blanc mat, le satin, le magenta, le velux, l’orange fluo, la turquoise, le vert fluo ou l’étanchéité, la sous couche doit précéder la peinture.

Pour appliquer l’apprêt, vous devez vous servir d’un propulseur. Vous avez le choix entre un pistolet, un pinceau, des rouleaux ou un chiffon. Mais avant de passer à l’action, vous devez diluer l’apprêt à l’aide d’un diluant comme les solvants sans additifs dans un récipient opaque ou transparent. Cette opération doit être réalisée à basse pression, contrairement aux résines acryliques et aux pigments qui exigent une haute-pression. L’apprêt doit se vaporiser après un moment.

Ensuite, procédez au ponçage de la surface à peindre. Servez-vous d’un nettoyant comme les abrasifs, le chiffon, le papier verre ou d’un objet décapant pour réaliser l’abrasion.

Dès que vous aurez fini de poncer votre ardoise ou vos toiles, passez à la pulvérisation de l’apprêt à l’aide d’un outillage approprié. Après la pose de l’apprêt intérieur et extérieur, laissez sécher suffisamment en respectant le temps de séchage conseillé pour éviter les coulures. Retenez que le processus est pareil pour la peinture haute, le polyuréthane, la peinture chrome, l’anthracite et la peinture monocouche.

Après cette étape, vous devez laisser l’apprêt sécher afin d’activer son haut pouvoir et son action couvrante. Ensuite, effectuez un masquage sur les zones à ne pas peindre. Utilisez un ruban adhésif pour concrétiser cette étape, avant de mettre la peinture finition.

Maintenant, c’est le moment de pulvériser vos bombes sur l’objet à peindre. Ici, vous n’avez besoin ni de pinceaux ni de rouleau. Le propulseur de la bombe de peinture est son embout. Agitez votre aérosol à plusieurs reprises afin d’activer le gaz propulseur. Ensuite, propulsez votre couche de peinture sur votre enduit de lissage anti-corrosion.

Lorsque vous faites la mise en peinture d’une maquette par exemple, assurez-vous de la vernir. La peinture vernis ou le vernis brillant donne une touche esthétique à la surface teinte. Après la pose du vernis, vous pouvez utiliser un stylo de retouche pour corriger d’éventuelles imperfections.

Pour aller plus loin