Comment vider ou ouvrir facilement une bombe de peinture ?

Publié le , par Pierre
Catégories :
guide des bombes de peinture

La peinture en bombe est très commode pour revêtir les meubles et des objets n’ayant pas une grande surface. Son usage ne nécessite pas une expertise en peinture. Elle donne l’avantage d’un résultat irréprochable sans usage de rouleau ou de pinceau. Bien que l’utilisation de la peinture en bombe soit très pratique, son ouverture déjà peut poser quelques problèmes. Alors, comment ouvrir avec facilité une bombe de peinture ?

La bombe de peinture et son utilisation

La bombe de peinture est un dispositif (sous forme de récipient) qui permet de vaporiser la peinture en petites de gouttelettes. La bombe, généralement fabriquée en acier ou en aluminium, contient, en plus de la peinture, un gaz sous pression.

Utiliser une bombe de peinture est une activité à la portée de presque tout le monde. Avant de passer à l’application de la peinture sur une surface, il faut secouer le récipient plusieurs fois et pendant deux minutes. Cette action permet une bonne homogénéisation de la peinture et des solvants. Ensuite, on réalise un essai sur un petit carton pour s’assurer que la diffusion de la peinture est correcte.

Pourquoi ouvrir une bombe de peinture ?

Il est conseillé d’ouvrir la bombe de peinture lorsqu’elle est vide. On en tire quelques avantages. L’ouverture de la bombe permet de recueillir les toutes dernières gouttes de peinture. On récupère après les billes contenues dans le récipient.

En effet, la peinture récupérée se conserve dans un autre récipient pour utilisation ultérieure. Il sera utile d’agiter cette peinture lors de son utilisation, puisque la conservation implique un dépôt de pigments au fond. Tel est le rôle des billes récupérées. Il est à préciser que ces dernières présentent l’avantage d’être en verre, ce qui réduit les risques de corrosion, contrairement à des billes en acier.

Quelles sont les étapes pour ouvrir facilement une bombe de peinture ?

L’ouverture d’une bombe de peinture est une opération délicate qui requiert un certain nombre d’accessoires quasi indispensables. Il s’agit d’un chiffon, d’une pince plate, d’une pince coupante ayant des becs pointus, d’une paire de précelles, d’un pot en verre de crème. Certes, les précelles ne sont pas indispensables, mais elles sont très pratiques. En plus de ces instruments, il faut du diluant cellulosique et un flacon en verre que l’on peut fermer de manière totalement étanche. Des lunettes de protection et des gants restent aussi des outils nécessaires.

La première étape de l’ouverture d’une bombe de peinture est la vidange complète du récipient dans le pot en verre. Bien que la vidange du récipient élimine la majorité du gaz, il en reste toujours une quantité qui peut causer de dommages. Pour cela, il faut s’assurer qu’il n’y a plus aucune pression de gaz dans la bombe.

Une fois la bombe entièrement vidée de gaz, il faut la laisser coucher dans le chiffon,

le tout sur un support horizontal et stable. À l’aide de la pince coupante, on réalise simultanément deux petits trous en appuyant sur le fond à proximité du bord. Le chiffon permet de récupérer le peu de peinture qui s’écoule.

Ensuite, il faut relever la bombe et élargir les deux trous, toujours avec la pince coupante. En glissant la pince plate à l’intérieur des trous, on ouvre le fond de la bombe comme une boîte ordinaire. À ce niveau, il faut faire attention pour ne pas se faire couper avec la tôle. Il convient d’élargir suffisamment l’ouverture pour y verser un peu de diluant cellulosique afin de récupérer le reste de peinture. On retire les deux billes de la bombe en renversant cette dernière sur le chiffon. Les billes seront nettoyées et déposées dans le flacon qui recevra la peinture initialement vidée dans le pot en verre.

Pour aller plus loin