Histoire de la bombe de peinture

Publié le , par Pierre
Catégories :
guide des bombes de peinture

Connaissez-vous les peintures aérosols ? À cette question, nous espérons une réponse affirmative au regard de la grande renommée de la bombe aérosol ou du spray pour les travaux de peinture et de bricolage. Faciles pour peindre et repeindre un objet intérieur et extérieur, une carrosserie ou des jantes, les bombes aérosols sont prisées en peinture professionnelle.

Pour aller plus loin : Qu’est-ce qu’une bombe de peinture ?

L’apparition des aérosols dans le monde

L’histoire des bombes de peinture est intrinsèquement liée à celle des aérosols. En effet, l’ingénieuse idée de mettre des liquides dans des boîtes à vaporiser remonte à des époques lointaines. Mais, il a fallu attendre jusqu’en 1862 pour qu’un flacon à diffusion de liquides reçoit un brevet américain. Après ce premier grand pas, le norvégien Erik Rotheim s’illustre en inventant le principe aérosols entre 1927 et 1931.

En pleine Deuxième guerre mondiale, Goodhue et Sulivan, deux chercheurs américains, se servent du brevet de Rotheim pour fabriquer des insecticides à l’armée américaine exposée aux moustiques. Il s’agit donc là du tout premier aérosol que le monde a connu et il fut breveté en 1943. Lorsque la guerre prit fin, l’idée d’étendre l’usage de l’aérosol à la vie courante a commencé par germer.

C’est au cours des années 1950 que l’industrie des aérosols a pris corps en France. Des insecticides, les aérosols passèrent sous des formes de nombreux produits cosmétiques comme : les parfums, les laques pour cheveux, les désodorisants d’air… Mais, quel est le point de départ des bombes de peintures.

aérosol

Le point de départ de la bombe aérosol

Bien avant que le monde de la cosmétique s’empare des aérosols en 1950, la bombe de peinture était déjà apparue aux États-Unis. En effet, les vagabonds et les mendiants faisaient des graffitis en forme de textes sur les poteaux blancs de la gare de Barstow. Ce fut un moyen pour crier leur amertume au sein d’une société où ils se sentaient très marginalisés. Fasciné par ces représentations, le compositeur Harry Partch composa, en 1941, la pièce de Barstow, une mise en musique de huit (8) graffitis aperçus dans la ville.

Peu à peu, l’usage de la bombe de peinture est passé des simples graffitis à des peintures sur tous supports. De nos jours, les peintures aérosols sont spécialement conçus pour obtenir de belles finitions sur des meubles, des façades, des murs, la peinture à maquette et bien d’autres. 

La peinture en bombe est disponible dans une pléthore de coloris intéressants. Nous pouvons citer : le blanc brillant, la peinture noir, le satin, le noir brillant, le gris anthracite, la peinture fluorescente, le beige, l’anthracite… Ces magnifiques couleurs sont à retrouver dans les boutiques de bricolage.

Comment peindre correctement avec peinture en bombe ?

Si vous pouvez pulvériser facilement une couche de peinture sans avoir besoin d’un outillage de peinture, l’usage d’un aérosol obéit cependant à des codes. Pour appliquer la peinture sur toutes les surfaces, vous n’avez besoin ni de pistolet à peinture ni de pinceaux encore moins d’un rouleau. Cela n’est pas le cas si vous utilisez une résine acrylique, une peinture acrylique, un vernis ou des teintes de pigments. 

Avant l’application de la peinture voiture ou peinture auto, il est conseillé de mettre des apprêts ou une sous-couche. La même attitude est également exigée pour la peinture carrosserie. Rebelote avant de peindre un meuble ou un objet. Les apprêts sont des couches fines de peinture souvent incolore et qui précède la mise en peinture sur la surface à peindre.

La surface doit subir un ponçage avant la pose de l’apprêt. Pour poncer l’objet à relooker, vous devez utiliser des abrasifs comme le papier de verre. Cette opération permet de polir la surface afin d’assurer l’adhérence de la peinture en bombe.

Ensuite, versez l’apprêt dans un récipient et procédez à la pulvérisation, en utilisant un pinceau, un chiffon, un rouleau ou carrément le pistolet. Tout dépend de la forme de la surface à customiser. Grâce à son pouvoir couvrant, l’apprêt est un durcisseur qui préserve la surface teinte contre les chocs, la rouille et les intempéries.

Après son effet anticorrosion et antirouille, le Bi-composant préserve l’objet métallisé et la surface métallisée contre les rayures et lui assure une certaine brillance. Mais attention, assurez-vous d’effectuer un masquage des parties à ne pas peindre. Pour ce faire, servez-vous d’un ruban adhésif.

Si vous finissez de mettre la couche d’apprêt, laisser sécher la surface. Le temps de séchage est compris entre une demi-heure ou une heure environ. Après le séchage complet, c’est le moment de mettre la peinture monocouche. La peinture en bombe se pulvérise à travers la buse, lorsqu’on appuie le diffuseur. Pour un séchage rapide, vous pouvez exposer l’objet à peindre à l’air libre ou au soleil. Pour obtenir des finitions brillantes réussies, utilisez la peinture vernis pour vernir la surface.

Pour aller plus loin