Peindre à la bombe : Préparation du support

Publié le , par Pierre
Catégories :
guide des bombes de peinture

La peinture en bombe n’exige pas une expertise, elle peut être pratiquée en bricolage. Cependant, il est important de savoir s’y prendre. La réussite d’une peinture aérosol passe par une bonne préparation du support. Comment réaliser une bonne préparation du support afin d’obtenir un résultat final impeccable ? L’article que voici a valeur de tutoriel pour les artisans et autres utilisateurs de la bombe de peinture.

Matériel et équipement

La préparation du support nécessite certains accessoires. Il s’agit d’une manette de ponçage (ou papier de verre), des chiffons, du vernis, des pinceaux, un ruban adhésif et l’apprêt. Il est conseillé aux peintres de porter de vieux vêtements, car les travaux de peinture sont très salissants.

Détection des défauts et imperfections du support à peindre

La manière de préparer un support dépend des défauts et imperfections qu’il comporte. Pour cette raison, il faut procéder à une vérification. Le contrôle se fait avec l’œil et ensuite par le toucher. L’objectif est de savoir si la surface du support est sale ou poussiéreuse. La vérification permet également de détecter une présence éventuelle d’humidité, de résidus gras ou de rayures.

Le ponçage : indispensable pour les peintures avec bombes

Il est obligatoire de poncer un support lorsque ce dernier était déjà peint une fois. Le ponçage peut se faire à l’eau comme à sec. Si vous désirez un ponçage exempt d’échauffements et d’encrassements, utilisez de l’eau. Lorsque la surface du support est courbée, réalisez le ponçage à la main. Par contre, si elle plane, utilisez une cale à poncer.

Il convient de notifier que toutes les peintures ne sont pas compatibles entre elles. Par exemple, la peinture glycéro n’est pas directement recouvrable par la peinture acrylique (en spray comme en aérosol). Il faudra donc connaître le type de peinture initialement appliquée. Après le ponçage, il est important de vérifier si la surface est résistante au solvant.

poncer du bois avec du papier de verre

Application de couches d’apprêt sur la surface à peindre

Généralement, on applique des couches d’apprêt sur les supports nus (non revêtus de peinture au préalable). Le nombre de couches minimum est de deux. Vous devez laisser sécher suffisamment avant d’appliquer la peinture. En effet, un temps de séchage trop court peut impacter négativement le résultat. L’application de l’apprêt se fait par des mouvements de balayage (par imitation du pinceau et du rouleau). 

Dégraisser la surface avant d’appliquer une peinture au pistolet

Pour éliminer les traces d’huile ou de colle sur le support lorsque vous peignez à la bombe aérosol, vous devez faire un dégraissage. À cet effet, il vous faut deux chiffons dont l’un est imbibé du diluant et l’autre est sec. Après avoir passé l’éponge imbibée

sur le support, il faut nettoyer le dégraissant à l’aide du chiffon sec. Le nettoyage doit se faire immédiatement, car le dégraissant est volatil et peut souiller le support.

jante en aluminium

Utilisation des primaires d’accrochage et de protection contre la corrosion

En règle générale, il est conseillé d’appliquer une sous-couche ou primaire d’accroche pour assurer une bonne accroche de la peinture. Cela est d’autant plus important si vous souhaitez repeindre sur une peinture satinée ou brillante. Par ailleurs, la sous-couche de peinture contribue à obtenir une couche de finition solide.

Contrairement aux produits classiques qui exigent plusieurs couches, la peinture monocouche peut s’appliquer en une seule couche. La deuxième couche n’est pas nécessaire. Elle est caractérisée par la présence de pigments et un fort pouvoir couvrant. Si le support est poreux (exemple d’un mur en plâtre), l’utilisation d’un enduit s’avère indispensable. Le changement de teinte peut aussi requérir une sous couche. Malheureusement, elle n’est pas valable à tous supports.

La couche primaire est choisie en fonction du type de matériau. À titre d’exemple, il n’est pas souhaitable d’appliquer le primaire anti-rouille pour acier sur un matériau en zinc. Vous devez également tenir compte de la partie concernée par la mise en peinture. Le glycéro et la peinture époxy (une peinture de finition à base de résine), par exemple, sont valables pour intérieur et extérieur.

Les dernières étapes de la préparation

Juste avant de pulvériser la première couche de peinture, il faut faire une dernière vérification. Cette étape permet de s’assurer que la surface est sans défaut et sans saleté. Vous devez alors faire un dépoussiérage par tampon collant. Enfin, si certaines parties du support ne doivent pas recevoir de revêtements, vous devez les couvrir d’un ruban adhésif. À défaut du ruban, vous pouvez utiliser un liquide de masquage. Le ruban ou le liquide de masquage doit être maintenu durant tout le temps d’application de la peinture.

Pour aller plus loin